Le bulletin de l'OPSAC

Le bulletin de l'OPSAC - numéro 8, août 2010

Le gouvernement présente un nouveau projet de loi sur le droit d'auteur

Le projet de loi du gouvernement fédéral sur le droit d'auteur que l'on attendait depuis longtemps a suscité différentes réactions parmi les créateurs, les consommateurs et les groupes du secteur. Présentée le 2 juin, la Loi sur la modernisation du droit d'auteur légaliserait les activités auxquelles se livrent d'ores et déjà les consommateurs, tel que le téléchargement du contenu d'un CD sur un baladeur MP3, mais interdirait de forcer les serrures numériques placées sur le matériel et les logiciels.

Les détracteurs estiment que les dispositions relatives aux serrures numériques réduiront leur accès au matériel numérique pour la recherche, l'éducation et le divertissement. Les partisans soutiennent que le projet de loi aidera à protéger leur propriété intellectuelle contre le piratage.

S'il venait à être adopté, le projet de loi :

  1. permettrait aux consommateurs de faire des copies de sauvegarde afin de protéger leur contenu contre la perte ou les dommages;
  2. mettrait en place des sanctions distinctes pour les particuliers ou les entreprises qui violent le droit d'auteur;
  3. protégerait les fournisseurs de service Internet et les moteurs de recherche contre les violations de droits d'auteur commises par leurs utilisateurs;
  4. créerait de nouvelles exceptions aux violations du droit d'auteur à des fins satiriques, parodiques ou pédagogiques.

Défense des arts et de la culture à une époque d'incertitude économique

Un article de fond paru dans l'édition de juin 2010 du The Art Newspaper étudie le langage employé par les défenseurs pour plaider en faveur des arts. L'auteur András Szántó estime que les arguments répandus, qui lient un fort secteur des arts et de la culture aux « grandes nations », aux « grandes villes » et aux « grands résultats », ne valent plus. Selon lui, ces idées « détachent la défense des arts de son propre sujet » et, par conséquent, « ne sont pas entendues ». En comparaison, il indique que personne ne défendrait les centres anticancéreux parce qu'ils créent aussi des emplois.

La recherche d'un langage plus convaincant a amené certains défenseurs à adopter des « arguments moins intellectuels », qui mettent l'accent sur la contribution qu'apportent les arts à la communauté et à la qualité de vie. 

L'Arts Professions Act entre en vigueur en Saskatchewan

La loi sur les professions artistiques qui est récemment entrée en vigueur en Saskatchewan reconnaîtra non seulement les artistes en tant que professionnels, mais exigera également que des contrats écrits soient établis entre les artistes et les personnes qui les engagent ou qui utilisent leurs œuvres. L'Arts Professions Act de la province est restée dans les cartons pendant plus d'un an et n'est entrée en vigueur qu'à la fin du mois de juin. Il s'agit d'une réponse à la demande de créateurs de voir leurs pratiques commerciales mieux protégées.
Lorsque le gouvernement a annoncé l'entrée en vigueur de la loi, le ministre du Tourisme, des Parcs, de la Culture et du Sport, Dustin Duncan, a déclaré que cette loi était « un outil visant à aider les artistes de toute la province à mieux vivre de leur art ».

Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette loi, ainsi que des exemples de contrats, consultez le site www.tpcs.gov.sk.ca/arts-professions-act.

Haut de la page

Nouvelles de l'OPSAC

Les 15 ans du CALQ

Afin de souligner son 15e anniversaire, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)  a organisé, au cours de la dernière année, des célébrations à Montréal et Québec qui ont attiré des centaines de participants du milieu artistique et littéraire. Les conseils régionaux de la culture ont également salué l’événement lors des remises de prix à la création artistique du CALQ qui ont eu lieu tout au long de l’année dans la plupart des régions du Québec. Le Conseil a aussi tenu avec succès des tables rondes au Québec et en Europe. Des artistes québécois et des producteurs européens ont ainsi discuté du métissage des pratiques artistiques et de la danse contemporaine québécoise aux Biennales internationales du spectacle à Nantes et à la Biennale de Venise. L’évolution du théâtre contemporain québécois a également été le point de mire au Festival d’Avignon. Au Québec, une table ronde sur les défis de la création et de la diffusion artistique et littéraire en région et une autre sur la création et l’expérience internationale ont attiré chacune une centaine de participants. Les tables rondes québécoises peuvent être visionnées sur le site Web du CALQ.

La danse contemporaine québécoise à l’honneur à la Biennale de Venise

Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, la Compagnie Marie Chouinard, José Navas/Compagnie Flak et Daniel Léveillé Danse ont reçu un soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec pour présenter huit de leurs spectacles à la dernière édition de la Biennale de Venise. En présence de son président-directeur général Yvan Gauthier, le CALQ a tenu une table ronde sur la richesse de la danse contemporaine québécoise. Pour en savoir plus sur ce sujet : Le Québec à l’avant-scène de Venise produit par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine.

Le Conseil des arts et des lettres du Québec élargit son réseau de résidences de création

calq.jpg Yvan Gauthier, président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec, et Paula Marcela Morteno Zapata, ministre de la Culture en Colombie, lors de la signature de l'entente qui va permettre des échanges d'artistes entre le Québec et la Colombie au cours des trois prochaines années. Photo : Le CALQ

Grâce à une entente triennale entre le Conseil des arts et des lettres du Québec et le ministère de la Culture de la Colombie, des artistes québécois et colombiens participeront, dès 2011, à des séjours de création en Colombie et au Québec.

Depuis le début des activités du CALQ en 1994, quelque 400 artistes québécois et 200 artistes étrangers ont pu participer aux résidences de création du CALQ qui ont lieu dans 17 pays d’Amérique latine et d’Europe. Outre les échanges d'artistes, le réseau de résidences du CALQ compte six studios du Québec à l’étranger et des résidences spécialisées.  

Pour en savoir plus, consulter la brochure sur les résidences de création du CALQ.


Le Conseil des Arts du Canada nomme une agente de programme, Art et handicap

Le Conseil des Arts du Canada a chargé Elizabeth Sweeney, qui occupait précédemment le poste de responsable des Services adaptés au Musée des beaux-arts du Canada, de diriger la stratégie pour le secteur Art et handicap du Conseil. Artiste, universitaire et enseignante, madame Sweeney a accepté le poste d'agent de programme, Art et handicap. Son mandat commencera à compter du 25 mai et prendra fin au 31 mars 2011.

« C'est un grand honneur et une grande responsabilité de travailler avec le Conseil afin d'assurer que les artistes handicapés et les artistes sourds bénéficient non seulement d'un meilleur accès au financement, mais également de plus d'occasions d'aider à définir la culture canadienne », a-t-elle déclaré.

Madame Sweeney a notamment pris part, dans le cadre de ses fonctions, au groupe de discussion sur l'art et le handicap pour les artistes autochtones, qui a eu lieu le 26 mai à Winnipeg. Cet événement, parrainé par le Conseil des Arts du Canada et organisé en collaboration avec le Conseil des arts du Manitoba, a sondé les expériences des artistes autochtones handicapés. Les artistes ont également obtenu des rétroactions à propos de certaines initiatives sur le secteur Art et handicap du Conseil des Arts du Canada, et ils se sont penchés sur l'accès aux subventions et aux services qu'offre le Conseil aux artistes handicapés.

Le Conseil des arts de l'Ontario nomme une animatrice pour la Fête de la culture

Aubrey Reeves, qui occupait le poste de productrice artistique et de gestionnaire de projet de Spotlight, a récemment été nommée animatrice de la Fête de la culture du Conseil des arts de l'Ontario. Elle travaillera en partenariat avec le Groupe de travail de la Fête de la culture, ainsi qu'avec le Comité directeur national pour donner des conseils et mettre au point des outils et ainsi faciliter l'organisation d'événements, pour former des alliances entre les artistes et les municipalités, et pour renseigner les diffuseurs sur la façon de concevoir des activités et de mettre en commun les ressources pour la Fête de la culture.

Le SAB nomme une conseillère en arts autochtones

Michelle Rae McKay est la nouvelle conseillère en arts autochtones et communautaires du Saskatchewan Arts Board (SAB).

Membre de la Thunderchild Independent First Nation, madame McKay possède une vaste expérience en enseignement, en développement de programme et en analyse de politiques. Elle s'est impliquée tout au long de sa vie dans les arts autochtones et a assumé les fonctions d'analyste des politiques pour le programme de perfectionnement professionnel et de gestion autochtone à la Saskatchewan Housing et de directrice du patrimoine culturel autochtone pour la Museums Association of Saskatchewan, et elle a enseigné dans le domaine de la santé autochtone et des études autochtones à la First Nations University of Canada.

Changements au Secrétariat de l'OPSAC

Robyn Jeffrey, agente du Bureau de partenariat et réseaux, quittera le Conseil des Arts du Canada au mois d'août. Durant les quatre ans qu'elle a passés au Conseil, Robyn a beaucoup apporté au Bureau de partenariat et réseaux, notamment pour le rôle primordial qu'elle a joué au sein du Secrétariat de l'OPSAC. À partir du mois d'août, Robyn consacrera toute son énergie à son travail de poète et d'écrivaine indépendante. Ses collègues du Conseil et de l'OPSAC la regretteront et lui souhaitent une bonne continuation dans sa nouvelle carrière.

Haut de la page

Arts multidisciplinaires : prenez part à la discussion!

Le Bureau Inter-arts a formé un groupe de diffusion par courrier électronique appelé « multiarts », dans lequel les participants échangent des renseignements à propos des thèmes qui ont été définis lors de la réunion de perfectionnement professionnel de l'OPSAC sur les arts multidisciplinaires, qui a eu lieu en juin 2009.

Une téléconférence informelle entre les gestionnaires des membres de l'OPSAC et les agents de programme responsables des programmes d'arts multidisciplinaires a également été organisée en avril 2010. La prochaine téléconférence est prévue pour la mi-septembre.

Les membres de l'OPSAC qui souhaitent prendre se joindre au groupe de discussion par courriel ou à la téléconférence doivent communiquer avec Claude Schryer, coordonnateur du Bureau Inter-Arts, par téléphone au 1-800-263-5588 poste 4204 ou par courriel.

Haut de la page

Conférences et événements, 2010

eXchange GénieArts 2010, Pour concrétiser le potentiel des arts et de la créativité au profit de l'apprenant du 21e siècle, les 4 et 5 octobre 2010, Sofitel, Montréal (Québec)

L'artiste : moteur de l'économie créative? Conférence nationale sur les politiques de la Conférence canadienne des arts, du 1er au 3 novembre 2010, au Centre national des Arts, Ottawa (Ontario).

Quatrième symposium annuel canadien des arts et de l'apprentissage : dessiner notre avenir ensemble, du 2 au 4 décembre 2010, Winnipeg (Manitoba)

Haut de la page

Pratiques exemplaires en matière de gouvernance –
portail Web du conseil d'administration

Note aux lecteurs : Cet article est le troisième d'une série qui traite des pratiques exemplaires en matière de gouvernance pour les conseils des arts. Nous remercions le Conseil des Arts du Canada d'en avoir fourni le contenu. D'autres articles concernant la gouvernance seront présentés dans les prochains numéros du Bulletin de l'OPSAC.

La mondialisation et les exigences réglementaires croissantes ont accéléré le rythme du travail du conseil d'administration et ont démontré la nécessité de pouvoir s'adapter. Les portails Web (sites Web sécurisés qui peuvent héberger des documents et d'autre matériel) offrent aux membres du conseil d'administration un accès immédiat aux renseignements essentiels. En conséquence, ces portails peuvent considérablement accroître l'efficacité des communications et réduire les processus administratifs laborieux.

Afin de garantir l'intérêt du portail Web du conseil d'administration, il convient :

  1. d'offrir une formation individuelle et d'encourager les questions de suivi;
  2. de s'assurer que le contenu est nouveau et utile;
  3. de tenir les membres du conseil d'administration informés par courriel;
  4. d'instaurer une période de transition pendant laquelle les exemplaires imprimés seront numérisés.

Les documents ne doivent pas tous être publiés sur le portail Web du conseil d'administration. Seuls peuvent être publiés :

  1. les renseignements organisationnels, comme les organigrammes et les bulletins d'information;
  2. les politiques, les lignes directrices et les procédures relatives aux fonctions des membres du conseil;
  3. les ordres du jour et les procès-verbaux des réunions des comités et du conseil d'administration;
  4. les coupures de presse et les bulletins d'information sur la communauté artistique;
  5. les coordonnées du personnel et des membres;
  6. les allocutions des membres du conseil d'administration;
  7. les liens vers les sites Web;
  8. les calendriers.

Haut de la page

La FCCF organisera un sommet extraordinaire des artistes francophones

En juin 2011, la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) organisera un forum de deux jours et demi à l'occasion duquel les participants examineront la signification du travail d'un artiste dans le Canada francophone. Les participants se pencheront plus particulièrement sur les milieux dans lesquels les artistes au sein des communautés francophones minoritaires pratiquent leur art, et ils tenteront également de déterminer les futures initiatives qui permettront à ces artistes de s'épanouir.

Les plans pour la conférence qui aura lieu à Ottawa sont en cours de finalisation, mais on sait d'ores et déjà que les sujets du forum comprendront : les conditions de la pratique artistique dans les communautés francophones et acadiennes, le rôle des artistes au sein de leur communauté, ainsi que les relations et les liens dans les communautés francophones en situation minoritaire.

Haut de la page

Le Conseil des arts de l'Angleterre annonce des réductions budgétaires

Le Conseil des arts de l'Angleterre a annoncé qu'il réduira de 0,5 % le revenu de la plupart des organismes artistiques régulièrement financés.

Le ministère de la Culture, des Médias et du Sport a réduit de 23 millions de livres sterling le budget du Conseil des arts de l'Angleterre pour 2010-2011. Afin de limiter les effets de ces restrictions budgétaires, le gouvernement a accordé au Conseil une dérogation lui autorisant exceptionnellement à obtenir 9 millions de livres sterling des réserves historiques du Conseil. Les représentants du Conseil affirment que, sans cette rentrée d'argent, les réductions de financement auraient atteint les 3 %.

« Les réductions en cours d'année sont toujours les plus difficiles à gérer, car les plans ont été faits en fonction du revenu prévu », indique la présidente du Conseil des arts de l'Angleterre Dame Liz Forgan. « Nous avons fait de notre mieux pour minimiser les répercussions sur les organismes que nous finançons. »

Le budget du Conseil des arts de l'Angleterre pour les trois prochaines années sera fixé cet automne.

Haut de la page

La recherche en bref

Rapport sur les études des effets qu'ont les carrières hybrides sur les artistes de l'Île-du-Prince-Édouard

Un rapport commandé par le Conseil des ressources humaines du secteur culturel de l'Île-du-Prince-Édouard conclut que, même si beaucoup d'artistes de l'île doivent avoir un deuxième emploi pour payer leurs frais de subsistance, les effets de ces carrières hybrides ne sont pas tous négatifs.

Dans le document intitulé Creative Adaptation: Hybrid Careers of Prince Edward Island Artists, les auteurs Kelly Hill et Megan Williams font observer que beaucoup d'artistes de l'Île-du-Prince-Édouard qui cumulent plus d'un emploi ont de la difficulté à gérer leur temps, à accéder aux ressources et à développer leur créativité. Les auteurs ajoutent toutefois que tous les artistes ne sont pas aux prises avec ce type de problèmes. Certains artistes améliorent leur qualité de vie en utilisant les prestations pour soins de santé qu'ils peuvent toucher grâce à leur deuxième carrière, alors que d'autres cherchent un deuxième emploi flexible qui convient, ou même complète, leur calendrier artistique ou leurs performances.

Rapport sur le bénévolat et sur les dons versés en faveur des arts et de la culture

Hill Stratégies Recherche a récemment publié deux rapports qui présentent un aperçu des dons publics et du bénévolat pour les organismes culturels et artistiques du Canada.

Le document Donateurs particuliers aux organismes artistiques et culturels au Canada en 2007 offre un aperçu des habitudes de don au sein du public. Les auteurs ont conclu que, cette année-là, plus de 759 000 Canadiens avaient donné en moyenne près de 132 $ chacun aux groupes artistiques ou culturels, pour un montant total de 101 millions de dollars. Cette moyenne annuelle de dons classe le secteur au quatrième rang de tous les types d'organismes à but non lucratif.

Le rapport indique également que l'âge et le niveau de scolarité sont les deux critères qui influencent le plus les dons en faveur des arts et de la culture. Les titulaires de diplôme universitaire sont plus enclins à donner que le Canadien moyen, de même que les Canadiens âgés de 45 et 64 ans se montrent d'ordinaire plus généreux.

Sur le plan géographique, la Colombie-Britannique enregistre la plus grande proportion de donateurs. Plus de 4 % de la population de la province ont donné aux secteurs de la culture et des arts en 2007. La province est suivie par l'Ontario (3,5 %), les Prairies (3 %), le Québec (2,9 %) et les provinces de l'Atlantique (2,7 %). La moyenne nationale était de 3,3 %.

Le document Le bénévolat dans les organismes artistiques et culturels au Canada en 2007 montre l'importance de l'engagement des Canadiens en tant que bénévoles dans les secteurs des arts et de la culture. En 2007, plus de 700 000 Canadiens ont fait du bénévolat pour un total de 73,5 millions d'heures (soit une moyenne de 105 heures par année et par bénévole). Ces chiffres correspondent à environ 38 000 postes à temps plein et représentent une valeur totale de près de 1,1 milliard de dollars.

Là encore, les Canadiens qui détiennent un diplôme universitaire s'engagent davantage comme bénévoles que les autres groupes démographiques. Les Saskatchewanais étaient les plus enclins faire du bénévolat, suivis par les Néo-Écossais, les Manitobains et les Néo-Brunswickois.

De nombreux adultes américains prennent part aux arts par l'intermédiaire des médias électroniques

Un nouveau rapport publié par le National Endowment for the Arts montre qu'en 2008, 118 millions d'adultes américains, soit plus de la moitié de la population adulte du pays, ont pris part aux arts par l'intermédiaire de médias électroniques.

Le document Audience 2.0: How Technology Influences Arts Participation a conclu que les télévisions, les radios, les CD, les DVD et les ordinateurs représentent les seuls moyens par lesquels certains groupes de la population (les personnes âgées, les résidents des régions rurales et les groupes minoritaires en particulier) peuvent voir des concerts, des pièces de théâtre et des spectacles de danse.

Le rapport a également constaté que l'augmentation de la participation par l'intermédiaire de médias électroniques encourage la participation à des événements en direct.

Haut de la page

Avis importants

Date de révision : 2011-03-02